Aller au contenu


Photo

Changement Joints De Queues De Soupapes Sans Déculasser - 323I E21


  • Veuillez vous connecter pour répondre
16 réponses à ce sujet

#1 JeanP

JeanP

    Petit Nouveau

  • Membres des forums
  • 49 messages

Posté 06 mars 2014 - 22:32

En espérant que ça puisse aider ou donner des idées à certains d'entre vous, voici un tutoriel qui vous présentera les travaux dernièrement réalisés sur ma 323i e21 et plus précisément le changement des joints de queues de soupapes sans déculasser.

 


Première étape : le déshabillement.
On lui enlève son couvre-chef ainsi que toute sa calandre pour y voir plus clair.

 



On Purge le liquide de refroidissement.
On enlève radiateur, durites… et on observe avec attention l’horreur qu’a subit
le boitier thermostat
 


Ça c’est une purge de ma fosse septique. (En vrai c’est mon LDR)

 

 

On rentre dans le vif du sujet en retirant cache culbuteurs, tubulure d’admission (je n’ai pas pris la peine de prendre en photo ces étapes de démontage basiques) Ce qui intéresse ici c’est l’outil utilisé et là vous êtes tous en train de me prendre pour un fou, un bourrin ou encore un sadique.

 

 

Pourquoi procéder de cette manière là ?

 

A vrai dire on n’a pas eu le choix…

Après avoir soigneusement démonté tout ce qu’on devait démonter, est venu le
moment de faire coulisser les axes de culbuteurs pour enlever ces fameux
culbuteurs !

 

Impossible de bouger les axes de plus de 5mm…
On pensait pouvoir taper dessus au maillet et les voir sortir par devant.
Manque de chance, pas assez de place pour taper sur quoi que se soit entre la
culasse et le tablier.

Il est 23h et quelques, le moral descend d’un coup quand on se rend compte qu’on
n’y arrivera pas. On se creuse la tête pour finalement pondre cet espèce
d’outil digne des pires films d’horreur mentant en scène chirurgiens fous et
plans de torture.

Le principe est tout simple : piston au point mort haut, une fois les culbuteurs lâches, on les décalent du côté qui laisse le plus de place au ressort de soupape pour sortir. L’outil démoniaque est placé entre deux vis de cache culbuteurs (le morceau de bois a servis à maintenir la plaque mais n’a pas été d’une grande utilité au final).

Deux trous taraudés sont percés à vu (pour ne pas dire arbitrairement) sur la plaque. Deux grande vis plates (taille 10) viennent se viser dans la plaque et ces dernières appuient sur la coupelle et le ressort se comprime à notre grande surprise ! (L’outil mérite d’être grandement amélioré pour plus de performance… Ce n’est pas sans galérer que l’on a réussi.)

 



Premier ressort démonté ! Ca valait bien une petite photo.

 


Enfin un visuel des coupables !
A noté la vis volontairement déposé dans chaque puits de récupération d’huile. (Une dans chacun des 6 puits) Se serait dommage qu’une demi-lune tombe dans le carter d’huile…

 


Voilà quelques morceaux du joint une fois arraché à l’aide d’une pince. Ça tombe en miettes et c’est dur comme de la pierre…

 



Moment de pur plaisir : Emmancher le nouveau joint neuf tout juste huilé à l’aide d’une clé à pipe de 10.
 

 

Miam !

 

 

Pour ne pas se mélanger les pinceaux…
On remarque aussi les silentblocs d’alternateur tout juste changés, les anciens ressemblaient à des marshmallows fondus.


 

Vue de l’extérieur, la tête sur le billard.
 


On a même eu des curieux pour nous tenir compagnie.

 


On a d’abord changé tout le côté échappement avant le côté admission qui n’est pas tout à fait pareil, l’outil à du être dupliqué en plus long pour s’adapter aux vis de cache culbuteurs.

 


Ça sent la fin ! Une fois terminé on change tous les joints avant de remonter méticuleusement les différents organes.

 

 

La pression monte, le moment de tourner la clé approche…
Une fois le vomi décapé c’est bien plus agréable de voir la vrai couleur métal.

 

A ma grande déception elle n’a pas démarré mais elle tournait rond ! Bonne nouvelle !
Après de nombreuses pistes de réflexions et de temps passé à essayer, réessayer et encore essayer on a finalement trouvé la solution avec un chargeur de batterie de course que j’ai emprunté à l’aéroclub du coin.
Nous ne comprenions pas, les compressions ne dépassaient pas 3 ou 4 contre 9 avant les travaux. On a d’abord pensé à un problème d’alimentation en essence, filtre à essence et durites changés, pompe et injecteur à froid testé, distribution et allumage calés, etc.
En fait, la batterie ne donnait pas assez ! Ouf.


Verdict : Ca ne fume plus et ça ne sent plus l’huile. Le diagnostique était bon, les travaux ont portés leurs fruits.

 

Pour ceux qui voudrait reproduire ceci :
Cela m’a pris 24h rien que pour les joints de queues de soupapes… 3 jours en tout du vendredi midi au dimanche soir. Il serait bien plus pratique de concevoir un outil plus efficace. C’était du bricolage et on a eu la chance que ça marche.
J’ai décidé de procéder ainsi pour des raisons financières mais aussi pour le challenge !
 

Finalement, la liste des dernières choses réalisés sur le moteur :
174 400km : courroie de distribution, courroie d'accessoires, joints de queues de soupapes, jeu aux soupapes, silent bloc alternateur, joints d'admission, joint de papillon, joints sondes, LDR, calorstat, joint cache culbuteur et joint axes de culbuteur, filtre à essence, durites essence, filtre à air, vidange, filtre à huile.

 

Ceux qui auraient des questions ou des suggestions, le débat est ouvert !


A ciao ! :original:



#2 bimeur

bimeur

    Expert de l'hélice

  • Membres actifs
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 4 558 messages

Posté 06 mars 2014 - 22:42

je pratique la technique de la ficelle dans la chambre de combustion, tu descend le piston en PMB, rempli par le puit de bougie avec une ficelle non pelucheuse, une fois rempli comme on peut, on remonte le piston au PMH, ça bloque la soupapes.

 

Ensuite pour défaire les clavettes de coupelle, une douille, un marteau, on frappe dessus, ça saute.

 

Pour le remontage des clavettes, un bout de scotch pour les maintenir sur les coupelles, rebelotte, marteau/douille, ça marche en général.



#3 JeanP

JeanP

    Petit Nouveau

  • Membres des forums
  • 49 messages

Posté 06 mars 2014 - 22:48

+1 :top:

La ficelle j'avais entendu parler mais ça marche sans apparemment...

Pour les débloquer les clavettes j'ai bien utilisé un marteau également mais comment tu t'y prend pour comprimer les ressorts...??

 



#4 bimeur

bimeur

    Expert de l'hélice

  • Membres actifs
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 4 558 messages

Posté 07 mars 2014 - 07:21

il se comprime au coup de marteau



#5 manuz1

manuz1

    (Modo) Docteur es mécanique

  • Modos (membres CA)
  • 30 125 messages

Posté 07 mars 2014 - 08:50

Salut,

merci pour ce reportage :top:

 

Bonne route.



#6 vfr

vfr

    Pro de l'hélice

  • Membres actifs
  • PipPipPipPipPipPip
  • 2 390 messages

Posté 07 mars 2014 - 10:07

Bjr;

 

Dans la méthode JeanP, je ne vois pas ce qui empêche les soupapes de descendre vers le piston ...

 

J'adore ce genre de bidouille, mélange d'astuce et d'improvisation  :top:



#7 JeanP

JeanP

    Petit Nouveau

  • Membres des forums
  • 49 messages

Posté 07 mars 2014 - 11:06

Ce qui empêche les soupapes de tomber c'est la position PMH du piston tout simplement, sans rien rentrer par le trou de bougie. La soupape reposait juste sur le piston ! On a vraiment cru qu'on avait plié les soupapes quand ça ne fonctionnait pas et qu'on avait pas de compressions... Mais apparemment pas :yaho:

bimeur, je n'ai toujours pas compris la méthode du coup de marteau... Comment tu gardes le ressort comprimé pour remonter les demi-lunes avec un coup de marteau...?!

J'ai effectivement utilisé un marteau pour décoller les coupelles mais ça ne suffit pas, il faut garder le ressort comprimé...

 

Merci à vous !

 

Drive safely


 



#8 bimeur

bimeur

    Expert de l'hélice

  • Membres actifs
  • PipPipPipPipPipPipPip
  • 4 558 messages

Posté 07 mars 2014 - 11:28

en donnant le coup de marteau, les clavettes sortent et la coupelle n'est plus maintenu.



#9 JeanP

JeanP

    Petit Nouveau

  • Membres des forums
  • 49 messages

Posté 07 mars 2014 - 13:55

Oui d'accord mais pour remettre les demi lunes le ressort doit rester comprimer ou alors c'est un tour de magie !
En 1/10 de seconde le temps d'un coup de marteau tu arrives a replacer les demi lunes ?!
Même avec l'histoire du scotch je vois pas tellement comment c'est possible...

Tu peux éclairer ma lenterne avec des photos par exemple ?

#10 tofeur

tofeur

    Pro de l'hélice

  • Membres actifs
  • PipPipPipPipPipPip
  • 2 800 messages

Posté 07 mars 2014 - 18:27

Salut,

Bravo pour l'astuce ! :wink2:




0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)


©2012 6enligne.net
Ce site n'a aucun lien avec le groupe BMW - La marque et les logos BMW sont déposés et appartiennent au groupe BMW