Aller au contenu


Photo

Sablage


  • Veuillez vous connecter pour répondre
47 réponses à ce sujet

#1 Roadwolf

Roadwolf

    Pro de l'hélice

  • Membres du CA
  • 3 213 messages

Posté 06 mai 2017 - 01:51

Salut à tous,

Je vous propose de partager nos expériences, ici sur le sablage sec, une des méthodes les plus connues pour dérouiller ou décrasser.

Pour les novices : La différence par rapport à l'acide phosphorique ou à laser, c'est qu'il agit en profondeur dans les endroits vraiment très rouillés, pas seulement superficiel.


Personnellement, pour ma petites expérience, il y a des années, j'avais utilisé une mini armoire à sabler. Il me fallait un compresseur (à 8 bars) à longue distance, parce que l'étanchéité était très difficile à assurer. Il ne fallait pas que le compresseur pompe l'air avec une fumée de sable s'échappant des saillies et autres micro trous de l'armoire à sabler.
Cette fumée apparaissait à cause de la forte pression d'air envoyée par le compresseur au dos du pistolet.
De ce pistolet, un deuxième tube -latéral- relié au fond du bac de l'armoire pompait le sable par la forte dépression permettain ainsi le sablage.

A cela, il faut informer plusieurs détails. Sur la santé, sur le choix des grains de sable etc...

Pour la santé, c'est particulièrement nocif, il faut mettre un masque de respiration et se couvrir tout le visage, éviter le contact avec la transpiration, avec les yeux,... Ce n'est pas tant le sable qui est nocif, mais sa fumée générée par l'usure du sable à force de se frotter plusieurs fois sur des objets à dérouiller...

Il y a presque 10 ans, j'avais reçu cette armoire à sabler, reprise d'occasion pour un ticket de 100 balles avec des verres de remplacement, mais les joints étaient morts, j'ai dû les remplacer :

img_0510.jpg

img_0511.jpg

img_0510.jpg


Toujours pour les novices. Après, j'ai préféré soumettre à un spécialiste de sablage, grenaillage, pour des raisons de tailles d'objets métalliques ainsi que le foutoir du sable qui salit en grande surface si on n'a pas une grande armoire. Comment sabler tout un châssis de voiture par exemple ? Il faut un local, il faut respirer, il ne s'agit plus de simplement glisser ses bras dans des grands gants, etc...
Il faut savoir que pour certains, ils n'acceptent parfois pas toutes vos demandes au niveau de l'épaisseur des objets métalliques. Car dans certains cas, le sablage passe à travers... Donc il faudra aussi voir d'autres types de sablage.

Ci-dessous, une traverse de E30 sablée ET métallisée qui consiste à empêcher la rouille. Classiquement on rajoute une peinture de protection :

img_0915.jpg

img_0914.jpg

img_3814.jpg

Après, on peut aussi aborder le microbillage de la culasse, mais là c'est du plastique ce n'est pas du sable qui est projetté.

Voilà, si vous avez aussi des expériences à partager sur la qualité des sables pour être efficaces, à vos claviers :top:

Modifié par Roadwolf, 06 mai 2017 - 05:33.


#2 patgtr91

patgtr91

    Modo 6enligne.net

  • Modos (membres du bureau)
  • 10 967 messages

Posté 06 mai 2017 - 11:14

pour le sable ,  c'est du corindon , ou oxyde  d'aluminium  :wink2: ....

 

c'est ce qu'on retrouve sur les bandes abrasives  pour le bois , la  peinture  etc....

 

l'on remarque bien  qu'en frottant  il se dégage de la poussière , et que la bande  perd  de sa " rugosité  "    

 

c 'est simplement  le grain lui même  qui  " explose" , et part  en poussière  ... :wink2:  ...

 

comme le souligne Road ,  faut donc se protéger un peu les narines  ( pour le reste vous prenez 30 ans , avec des cheveux blancs    :original: ...   donc une combinaison , et  surtout  se protéger les cheveux :original: )...

 

pour  le bac  de Road  , c'est une très bonne idée , l'idéal serait  avec  une aspiration et filtre ,  parce que la poussière

 devient vite une gène pour travailler ...

 

sans ,  faut bien calfeutrer  la pièce , et si c'est une  partie de la carrosserie   , faudrait presque se confectionner  une cabine avec des bastaings  ,et des bâches plastique  ...  

 

le corindon  , pouvant être récupéré  plus facilement ...  à ce sujet  , il faut trier la poussiére  des grains encore utilisables ,  et un tamis fin pour ne pas  mélanger un hôte indésirable ,  qui pourrait marquer la partie à sabler ..

 

le must serait avoir une cabine  , comme celle pour la peinture voiture , mais là c'est le monde des pros ..

 

 

coté  grosseurs de corindon ,et pression  ,   comme l'indique Road  , faut un compresseur  qui monte en pression ,

 

8bars  devraient  couvrir largement  toutes les utilisations ...  

 

le choix du pistolet  ?   c'est comme la peinture ,  si vous désirez  traiter une grosse partie , il y a la lance à incendie :shuriken:  mais c'est  vraiment pas fait pour la précision , mieux vaut éviter ,   et trouver  un pistolet  de taille de ceux pour la peinture ....

 

la grosseur du corindon ?    du 120  , c'est fin , mais ça n'attaque pas l'alliage  , contrairement à du 80  qui va décaper très vite , de façon grossière  ....   selon la pièce à faire , et si elle est rouillée ou pas  ou visible  ou  importante ,

mieux vaut commencer léger  , vous pouvez faire plus de dégâts  sur une pièce  alu  déjà  rouillée , et pas très épaisse :crying: ... 

 

coté pression , c'est pareil , plus vous montez ,  plus ça décape ,  une petite pièce fine pourra se travailler à 2 bars au 120 ....    après , le 120  " explosera "plus vite , et partira en poussière  ,  c'est aussi l'interet de prévoir de récupéré le plus possible  de corindon  aux alentours  ....

 

voilou en gros ,  il y a un sujet sur le forum , qui parle  de ça  ( de DGL il me semble et d'un autre membre )  je chercherai ;) 

 

on peut affiner encore le sujet , selon remarque , et expériences de chacun B) .... 



#3 AbuShemsy

AbuShemsy

    Expert de l'hélice

  • Membres du club (Club + Site)
  • 5 324 messages

Posté 06 mai 2017 - 11:27

Un sujet qui m'intéresse. J'y ai déjà songé pour certaines pièces pas trop grosses.
J'avais aussi vu, sur un sujet de DJfou, l'usage d'un bac à électrolyse. Ça permet de travailler des pièces plus grande, il suffit juste d'avoir un bac suffisamment grand. Je me demande si le résultat est aussi nickel que le sablage.

@Road : tu as une fourchette de prix pour un sablage de grosse pièce comme une traverse par un pro ?

#4 Roadwolf

Roadwolf

    Pro de l'hélice

  • Membres du CA
  • 3 213 messages

Posté 06 mai 2017 - 12:21

Oui Abu, chez un spécialiste, pour le sablage et métallisation, il me demandait 90 euros par mètre carré, pour 2 types de services donc.

Pour le même prix il m'avait fait 1 traverse et 1 bouclier AV de phase 2 (des 2 côtés).
Ca ajoute un peu de poids à ces objets naturellement mais ca protège beaucoup mieux.
J'ai bien reconnu la supériorité de leurs services face à ma simple sableuse qui m'obligeait à peindre rapidement mes pièces sablées.

Autre détail gênant, même en étant équipé d'un filtre d'humidité, il m'arrivait d'avoir du sable trempé dans pistolet ce qui avait pour effet de remplir le pistolet et le bloquer, suite à quoi je cognais mon (robuste) pistolet pour débloquer. Pas un bon filtre... Vous voyez les contraintes.