Aller au contenu


Photo

M52 : Joint De Culasse ?


  • Veuillez vous connecter pour répondre
128 réponses à ce sujet

#121 JohnCONNOR83

JohnCONNOR83

    BMW for ever

  • Membres actifs
  • PipPipPipPip
  • 953 messages

Posté 06 octobre 2017 - 05:59

Bonjour,

Il y a aussi la graisse au silicone. Elle est un peu plus chère certes mais elle a l’avantage de ne pas attaquer le caoutchouc.

Modifié par JohnCONNOR83, 06 octobre 2017 - 06:00.


#122 deuche87

deuche87

    Passionné

  • Membres actifs
  • PipPipPip
  • 263 messages

Posté 06 octobre 2017 - 09:27

+1 pour la graisse silicone, idéale pour les joints O-rings et compatible alimentaire même si là ça n'est pas un critère.



#123 noel323ti

noel323ti

    Passionné

  • Membres du club
  • 370 messages

Posté 06 octobre 2017 - 13:46

J'avais pensé aussi à la graisse silicone.  Je m'en suis déjà servi pour plusieurs autres choses que les robinets d'eau de la maison !

Mais ... compatible alimentaire (???)  T'es vraiment sûr de ça ?


Modifié par noel323ti, 06 octobre 2017 - 13:47.


#124 deuche87

deuche87

    Passionné

  • Membres actifs
  • PipPipPip
  • 263 messages

Posté 06 octobre 2017 - 15:19

Ben tu as écrit toi même que tu en as utilisé pour les robinets à la maison  :whistling:

Après, je ne dis pas qu'il faut téter au tube non plus...mais dessus il y a un symbole "verre et fourchette" et la mention :également pour industrie alimentaire.

 

Christophe



#125 noel323ti

noel323ti

    Passionné

  • Membres du club
  • 370 messages

Posté 07 octobre 2017 - 10:50

Probable que ces graisses silicone dont nous parlons ne soient pas exactement les mêmes !

La mienne est de la GEB (petit tube bleu et blanc), indiquée comme étant pour la robinetterie.

Et je n'en mets que sur les rampes hélicoïdales des robinets (censément pas en contacr avec l'eau).

 

Par ailleurs, j'ai reçu ce matin les clips qui me manquaient pour les injecteurs.

Les clips remis, l'ai pu rebrancher la rampe électrique sur les injecteurs (plus facile qu'à débrancher !).

J'attends que la température (12°C) remonte un peu, et je m'y remets.

Le moteur devrait redémarrer cet après-midi (et sans fuite d'essence, j'espère bien !).

 

EDIT à 15 heures

J'ai redémarré le moteur : plus de fuite d'essence (ouf !), et laisser chauffer,
Quelques paliers à 2000-2500 tours pour "pousser" les éventuelles bulles d'air.

Il a quand même fallu plus de 35' pour que le thermostat s'ouvre, vu qu'en statique le moteur ne travaille pas. Tout est normal (température à "midi", chauffage OK).

A 18h45 le niveau était revenu à 2 cm au-dessus du repère du bocal, donc je pense que le circuit est bien purgé, et étanche aussi. La pression dans les durites est bien retombée.

A voir  quand même après avoir roulé.

 

 


Modifié par noel323ti, 07 octobre 2017 - 17:56.


#126 noel323ti

noel323ti

    Passionné

  • Membres du club
  • 370 messages

Posté 09 octobre 2017 - 15:57


 

8 octobre

Remis en place proprement le côté G du bouclier AV, avec le conduit d'air du frein et le garde-boue intérieur, mal remis précédemment (pénible à remettre !).

L'avant de l'auto est enfin reposé au sol (depuis le 14 juillet !).

Les derniers éléments sont reposés : goulotte d'air de l'alternateur et carénage supérieur du radiateur, boîtier du filtre à air, et le cache de la rampe d'injection.

Le capot AV est refermé pour la 1ère fois depuis ... presque 4 mois (!).

Reste la barre anti-rapprochement, qui attendra le retour des premiers essais.

 

9 octobre

Hier j'avais renoncé à un premier roulage : il commençait à pleuvoir (pas glop !).

Mais ça s'est fait aujourd'hui, et très bien.

Démarrage du moteur OK, j'ouvre le portail, et ... j'ai fait des ronds dans le quartier, sur un peu plus de 4 km.

Tout est normal, température, bruit, chauffage, et tout.

Au retour, à l'arrêt devant le garage, il m'a semblé entendre le ventilateur (déclenchement du visco-coupleur) pendant
quelques secondes, mais sans vraiment en être sûr.

Du coup, j'ai remis l'horloge à l'heure, redémarré l'autoradio avec le code, et reposé la barre anti-rapprochement.

Fin de l'épisode (ou plutôt des épisodes !) ? Qui roulera verra !

 

Il y a des enseignements à tirer de ces mésaventures.

J'en prépare un résumé, que je posterai prochainement, accompagné de photos.


Modifié par noel323ti, 09 octobre 2017 - 15:57.


#127 manuz1

manuz1

    (Modo) Docteur es mécanique

  • Modos (membres CA)
  • 30 437 messages

Posté 10 octobre 2017 - 07:20

salut,

on the road again, super :top:

 

a+



#128 JohnCONNOR83

JohnCONNOR83

    BMW for ever

  • Membres actifs
  • PipPipPipPip
  • 953 messages

Posté 10 octobre 2017 - 08:06

Bonjour,

 

En voilà une bonne nouvelle, tu vas enfin pouvoir re-profiter de ta belle (je parle de la voiture hein) :wink2: .



#129 noel323ti

noel323ti

    Passionné

  • Membres du club
  • 370 messages

Posté 24 octobre 2017 - 17:17

Salut à tous,

Ci-dessous un résumé des réflexions et enseignements tirés de mes soucis, heureusement résolus :

Sur les BMW E36/5 (Compact) et E36/6 (Z3), il n'y a pas de voyant d'alerte de surchauffe moteur, ni de "Check Control" (sauf peut-être Z3M ?).  Il n'en est d'ailleurs fait aucune mention dans le manuel, ni d'ailleurs aucun avertissement non plus !

En mettant simplement le contact, on ne peut que constater que RIEN ne s'allume dans ce qui serait censé être le "voyant rouge" du thermomètre d'eau.

Je ne pardonne pas à BMW ce genre d'économie "de bouts de chandelles". Ca n'est vraiment pas sérieux !!! :ranting: :surprise:

J'ai eu l'idée de remédier à ça en installant un  thermo-contact - d'un modèle qui était utilisé entre autres  sur des Renault et des Alfasud - pour être alerté d'une température excessive de la culasse.

Voir ici (c'est la pièce à droite sur la photo) : https://www.google.f...508945343664292

 

Je l'ai fixé directement sur le côté admission de la culasse, avec une entretoise en alude 3 mm. Il ne baigne donc pas dans le liquide de refroidissement. Il enclenche à 105°C pour allumer un voyant par mise à la masse (circuit et voyant à installer).

En cas de baisse régulière du liquide de refroidissement, ou de surchauffe (si on s'en aperçoit malgré l'absence de
voyant d'alerte … !  :ranting: ), il faut soupçonner :

- une fuite de liquide de refroidissement (contrôler le niveau),

- la bonne ouverture du thermostat (la durite basse doit être bien chaude),

- lebon déclenchement du visco-coupleur (bruit de soufflerie).

Le meilleur moment pour rechercher une fuite est au retour, lorsqu'on vient juste d'arrêter le moteur. A ce moment, la température, et donc la pression, montent un peu avant que ça ne commence à refroidir.C'est donc à ces instants qu'on a les meilleures chances de déceler la fuite.


Parmi les causes connues de surchauffe (M50/M52) : fuites diverses (durites, raccords, …), thermostat qui ne s'ouvre
pas, turbine de pompe à eau (si en plastique), bocal défaillant (dont un signalé du côté interne, côté boîte à eau, va trouver !!!), sertissage boîte à eau sur radiateur desserré, bilame de commande du visco-coupleur encrassé, …

La liste n'est pas exhaustive !

 

Notes :
Concernant le visco-coupleur, il est important de savoir que son enclenchement est commandé par un bilame qui se
dilate en cas de surchauffe, et établit un contact pour l'embrayage du ventilateur.

Si ce bilame est encrassé, il ne peut plus remplir son office et il ne déclenchera donc pas le ventilateur. C'était apparemment le cas du mien.


Pour dégager le collecteur d'admission, il faut débrancher des injecteurs la rampe "électrique". Pour ça, il suffit de décrocher avec un petit tournevis le côté avant des clips en fil d'acier qui verrouillent les connecteurs de la rampe sur les injecteurs, et ensuite de tirer doucement la rampe en commençant par l'avant, en surveillant les clips. Il est inutile de décrocher les clips du côté arrière, qui de toute façon est difficile d'accès. Normalement, ça vient sans problème, mais attention : il semble que ces clips ne soient pas détaillés …

En opérant ainsi, on peut laisser les injecteurs et la rampe "essence" en place sur le collecteur.

Tout ceci devient plus accessible lorsque le couvercle de la culasse est déjà déposé.


Pour réinstaller l'échappement sous la culasse, la meilleure méthode est d'installer les joints culasse-collecteurs
sur les goujons (ces joints sont conçus pour tenir une fois engagés sur les goujons), de mettre en place les écrous sur les goujons, mais seulement vissés de leur épaisseur, tout en maintenant les collecteurs, et de faire de même avec les joints et les écrous des tubes sur les vis des collecteurs. Ainsi, tout est engagé, mais en restant assez lâche pour permettre l'ajustement progressif au serrage. Il suffit ensuite de tirer les tubes d'échappement vers le haut (avec
une sangle ou un cric) pour que tout vienne en contact et puisse être serré proprement.

 

Je complèterai ici si d'autres remarques utiles me reviennent.


Modifié par noel323ti, 24 octobre 2017 - 17:20.





0 utilisateur(s) li(sen)t ce sujet

0 membre(s), 0 invité(s), 0 utilisateur(s) anonyme(s)


©2012 6enligne.net
Ce site n'a aucun lien avec le groupe BMW - La marque et les logos BMW sont déposés et appartiennent au groupe BMW